Becca Heller

Becca Heller est une avocate des droits de l’homme qui mobilise les ressources des facultés de droit et des cabinets d’avocats pour défendre les droits des réfugiés et améliorer les résultats en matière de protection pour bon nombre des populations les plus à risque au monde. Elle est directrice et cofondatrice du Projet International d’aide aux réfugiés (IRAP), qui fournit des services juridiques aux réfugiés individuels alors qu’ils naviguent dans des processus labyrinthiques de demande, d’appel et de réinstallation en vertu du droit américain et international.

L’IRAP fonctionne comme un cabinet d’avocats agile et “virtuel” d’intérêt public qui s’associe à des avocats bénévoles qui travaillent bénévolement sur des cas urgents de réfugiés, souvent en équipe avec des étudiants en droit. Fondée en tant qu’organisation étudiante à la Faculté de droit de Yale en 2008 pour aider les Irakiens déplacés par la guerre à se réinstaller en toute sécurité dans l’Ouest, l’IRAP a depuis établi des chapitres dans 29 facultés de droit et des partenariats avec plus de 100 cabinets d’avocats et a étendu sa portée aux réfugiés de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Les cas sont pris en charge par les bureaux extérieurs du PARI en Jordanie et au Liban, ainsi que par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, parmi de nombreuses autres organisations, en mettant l’accent sur les personnes très vulnérables, telles que les enfants en situation d’urgence médicale; les alliés irakiens et afghans en temps de guerre; les personnes persécutées pour des raisons de religion, d’orientation sexuelle ou d’identité de genre; et les survivants de violences basées sur le genre. Les leçons tirées de cas individuels ont également conduit l’IRAP à plaider en faveur de réformes systémiques qui profitent à des populations de réfugiés plus larges, telles que l’amélioration du traitement spécial des visas d’immigrant pour les Irakiens et les Afghans menacés en raison de leur service dans l’armée américaine.

Plus récemment, Heller et l’IRAP ont joué un rôle de premier plan dans la réponse au décret du 27 janvier 2017 interdisant aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane d’entrer aux États-Unis. Anticipant la signature de l’ordonnance, Heller et ses collègues ont alerté le vaste réseau d’avocats bénévoles de l’IRAP pour qu’ils se rendent dans les aéroports pour aider ceux qui pourraient être détenus. Hameed Darweesh, un client de l’IRAP qui a servi de traducteur pour l’armée américaine en Irak, est devenu le principal demandeur d’un procès qui a entraîné un séjour dans tout le pays empêchant l’expulsion de personnes ayant un visa valide et le statut de réfugié. Alors que le nombre de personnes déplacées de force atteint des niveaux sans précédent dans le monde, Heller s’efforce d’élargir les voies de sécurité pour ceux qui fuient les persécutions et de sensibiliser une nouvelle génération d’avocats à l’importance de l’accès à un avocat pour ceux dont la vie est en jeu.

Becca Heller est titulaire d’une licence (2005) du Dartmouth College et d’un doctorat en droit (2010) de la Yale Law School. Elle est co-fondatrice et directrice du Projet International d’aide aux réfugiés depuis 2008 et a été conférencière clinique invitée à la Yale Law School de 2010 à 2018. Heller est l’auteur d’articles dans Foreign Policy et la Stanford Social Innovation Review et est un conférencier fréquent sur les questions d’immigration et de réfugiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to Top